En vadrouille en Sardegna

Une de ces îles de Méditerranée qui rime avec soleil, plages à perte de vue, far niente ou encore dolce vita.

Location de voitures : Il y a évidemment les grands loueurs classiques tel qu’Europcar, mais je vous conseille un loueur italien, http://www.maggiore.it qui propose des tarifs intéressants avec des voitures confortables et italiennes! Avant de partir, vérifiez bien que vous pouvez être couvert par vos assurances personnels (souvent avec la carte bleue ou l’Amex, les assurances peuvent être comprises) et éviter ainsi les assurances qui doublent parfois le prix de la location.

Permis de voiture : Evidemment ne l’oubliez pas, le permis national est valable dans toute l’Europe!

Carte routière : Même si la majorité des voyageurs d’aujourd’hui partent avec un GPS, je vous conseille d’avoir aussi une carte routière à portée de main… juste au-cas ou…

N’oubliez pas vos adaptateurs (les prises électriques ne sont pas les mêmes), votre crème solaire (toujours utile en plein soleil).

Pour le reste, gastronomie ou paysages, laissez vous guider par vos envies!

Voici quelques sites à ne pas manquer si vous désirez un jour poser un pied sur cette île paradisiaque!

1 – Olbia

Même si Olbia, petite ville sympathique, ne regorge pas de choses intéressantes à voir, il y a tout de même quelques bonnes adresses où dormir.

Dans Olbia même en centre ville, où il est assez facile de se garer, je vous recommande l’Hotel For You. Il est proche de la gare, idéal pour prendre le bus qui arrive à/part de l’aéroport. La déco y est tendance et les salles de bains sont italiennes. Le personnel est très sympa et très ouvert.

Si vous avez loué une voiture (ce que je conseille fortement), et que vous cherchez une adresse dans la campagne d’Olbia , il y a le B&B Giardinos.  Relaxez vous aux bords de la piscine et admirez la campagne avoisinante. Sans GPS la route n’est pas évidente à trouver (mais pas impossible non plus).

2 – Une des nombreuses plages, Cala Gonone

photo2

En partant vers le sud d’Olbia, on peut trouver ce genre de plages, au sable presque blanc avec peu de monde autour. Si jamais vous voulez vous laisser tenter par un bout de fromage Sarde, n’oubliez pas la glacière et le couteau qui coupe!

3 – Parco nazionale del Gennargentu et la route qui le traverse, l’Orientale Sarda

photo3

Petit bijou de nature, entre mer et montagne, cette route qui s’étend sur 83 km vous ravira les yeux! Pour les amateurs de randonnées ou excursions, le Parco offre évidemment toute une gamme d’activités sportives!

4 – Tortoli / Arbatax

photo4

En soi rien d’extraordinaire, mais en regardant un peu mieux on y trouve ces roches rouges qui tombent sur la mer et qui offrent un spectacle fabuleux au coucher du soleil. Sans oublier les plages environnantes au sable chaud!

Une bonne adresse : l’hôtel Poseidonia avec parking et wifi gratuit. Les chambres sont spacieuses et calmes (même si l’hôtel est coincé entre deux petites routes) et le petit déjeuner est copieux. Attention à ne rien oublier en partant (G.B. y a gentiment laisser une paire de converses!)

5 – Cagliari

photo5

Capitale de la Sardaigne, Cagliari est une halte obligatoire. Dans cette vieille ville  où il y fait bon flâner, comme dans toutes les villes italiennes, où il y fait bon faire du lèche vitrines ou tout simplement succomber à un magnifique sac Furla…

6 – Pula / Santa Margherita di Pula et le site archéologique de Nora

photo6

Nora est un des sites archéologiques particulièrement bien restauré et entretenu. La Sardaigne, tout comme la Sicile, est une île qui a été habitée et colonisée par toutes les grandes civilisations de la Méditerranée. Ce site, d’origines plutôt greco/romaines, est tout simplement magnifique. L’entrée y est payante mais le détour en vaut la peine!

Où dormir : en plein mois d’août, les prix sont élevés et trouver un bon hôtel relève un peu du défi. Celui dans lequel on était, hôtel Rocca Dorada, aurait pu être sympa (ils ont même une plage privée avec parasol et transat), seulement on s’est retrouvé à côté de la piste de danse et le bruit! Si pouvez, au moment de la réservation, demandez à être loin de l’entrée!

7 – Iglesias

photo7

Il est vrai qu’en plein mois d’août ce petit village était assez calme…voire trop calme…Il offre cependant de belles vues dès que l’on s’échappe sur les hauteurs du château.

Nous, on s’y était arrêté pour plusieurs raisons. Tout d’abord parce que les routes environnantes sont « bellissime » et pour l’agriturismo que l’on avait trouvé. L’agriturismo en Italie est une formule très fréquente qui permet aux touristes de découvrir les campagnes et les saveurs locales. L’agriturismo saludi e trigu ne prend pas la carte bleue, mais loue un bel appartement avec le wifi et se propose de faire table d’hôtes. Vous repartirez même avec des petits gâteaux franchement délicieux offerts par la maison!

Attention au calme du mois d’août…les radars eux ne prennent pas de vacances, et même si ça prend du temps pour vous envoyer une petite amende pour excès de vitesse, ils finissent par vous retrouver. Petit conseil, ils ont un an à partir du jour de l’infraction pour vous demander de payer. Au-delà il n’y a plus d’obligations. Donc attention aux recommandés qui arriveraient d’Italie…

8 – Le Lago Corsi, une petite merveille rencontrée sur le chemin

photo8

9 – Santu Lussurgiu

photo9

Ce petit village est particulièrement atypique puisqu’il a été construit dans le cratère d’un volcan (éteint je vous rassure!). Une petite pause s’impose avec un petit coup de cœur pour l’Eglise du village qui est rose! Stupendo!!

De Santu Lussurgiu pour rejoindre Bosa, il y a la route SS292, pendant environ 50 minutes. Nous l’avons surnommée, la route à vomi, de part ses nombreux virages plus ou moins serrés. Attention au dérapage, les virages sont parfois plus serrés qu’ils n’en ont l’air…

10 – Bosa

1

Ah Bosa… le vrai coup de cœur de ce petit road trip. Le village est magnifique, les plages sur des pierres noires sont un petit régal et les activités nocturnes aussi (attention à la foule nocturne et aux voitures, on s’y perdrait presque!).

Où dormir :  sur les hauteurs de Bosa, il y a un petit village du nom de Magomadas. Et dans ce village il y a un B&B très sympa, le B&B S’alzolitta. Au petit déjeuner vous ne manquerez pas la vue plongeante sur Bosa et ses alentours, à couper le souffle!

11 – Alghero

photo10

La route qui relie Bosa à Alghero est tout simplement superbe (c’est difficile de changer de vocabulaire dans ces endroits où tout est magnifique!!). Alghero est une des grandes attractions de la Sardaigne et on comprend pourquoi. Cette ville offre des balades et des glaces absolument parfaites!

Si vous désirez vous éloigner de la foule, prenez la direction du Parco Regionale di Porto Conte et admirez la vue!

phto11

12 – Sassari

Sassari est la deuxième grande ville de Sardaigne, ville étudiante par excellence! Evitez la ville entre 12h et 16h vous pourriez vous y ennuyer…les italiens font la sieste.

Par ailleurs il existe un proverbe sicilien qui dit que à 14h on trouve dans les rues les chiens et les français! Donc faites comme eux, allez dormir!

13 – Castelsardo

J’ai envie de laisser parler la photo et de vous convaincre d’y aller en début de soirée et d’admirer le coucher de soleil sur la château et sur la mer. A Castelsardo vous trouverez votre bonheur si vous voulez ramener un bijou à base de corail rouge.

2

14 – Porto Cervo / Porto Rotondo

photo13

Porto Cervo et Porto Rotondo sont deux villes qui se touchent presque, et qui sont très récentes puisque construites dans les années 70. Elles ont été bâties pour répondre à une certaine clientèle très riche, et leur offrir le luxe à porter de main. Je les ai surnommées les villes Bunga-bunga car ce cher Silvio Berlusconi y a une petite maison!

Rien d’exceptionnel, mais à voir!

Cette liste n’est évidemment pas exhaustive, et ne pas à faire en une semaine pour éviter de passer ces journées en voiture! Prenez donc le temps d’admirer votre environnement, de voir toutes ces autres choses qu’on a manqué et de partager ce que vous avez vu pour nous donner l’envie d’y retourner!!!

« In Italia la passione ci circonda ovunque andiamo è questo che fa diventare esperienze straordinarie…sraordinarie »  da San Pellegrino e Ducati

« En Italie la passion nous entoure partout où nous allons c’est ça qui transforme des expériences ordinaires… en expériences extraordinaires » par San Pellegrino et Ducati

P.B.

Publicités

3 réflexions sur “En vadrouille en Sardegna

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s