[Article Invité] Île de Pâques, un paradis sur terre

Mondialement célèbre pour ses mystérieuses statues moaï, l’île de Pâques est pourtant l’une des régions les plus isolées au monde, à quelques 3 700 km des côtes chiliennes. Aussi surnommée « nombril de la Terre », l’île de Pâques paraît effectivement être perdue au beau milieu du Pacifique. Ce triangle de terre de 162 km2, mondialement connu pour ses imposantes statues de pierre appelée les Moaïs charme les visiteurs de passage par sa culture d’une richesse inouïe et ses paysages uniques.

idp-c-123-big

Tentez de percer les mystères de cette île qui regorge de légendes et de mythes.

Outre ses fascinantes statues, ce sont des formations volcaniques, une nature luxuriante et la présence du petit village de pêcheurs d’Hanga Roa, qui font de l’île de Pâques un petit paradis. Entre moais, danses traditionnelles et rites ancestraux, les aventuriers ne seront pas en reste.

 Une île riche en histoire

Née de l’irruption des volcans Rano Kau, Poike et Terevaka il y a plus de 3 millions d´années, ses premiers habitants polynésiens l’avaient baptisé Rapa Nui, la lointaine. Le jour de Pâques 1722, l’explorateur néerlandais Jakob Roggeveen découvre une île au beau milieu de l’océan Pacifique et la rebaptise île de Pâques. Aujourd’hui, la majorité des habitants de l’île sont des descendants directs des premiers peuples aborigènes. Particulièrement attachés à leur patrimoine et leurs origines ethniques, ils participent au pouvoir de fascination de l’île. Un exemple de coutumes qui ont su résister au temps, les traditionnelles fêtes de Tapati Rapa Nui. Si vous avez la chance de visiter l’île en février vous assisterez à ces célébrations durant lesquelles deux équipes adverses recréent les rituels ancestraux en s’affrontent au travers de diverses épreuves. La plus impressionnante d’entre elles étant sans conteste la descente de la pente du volcan Haka Pei sur des troncs d’arbres, durant laquelle les candidats peuvent atteindre des vitesses de plus de 80 km/h !

IDP C 053

idp-c-058-big

 Les Moaï, emblèmes de Rapa Nui

Bien sûr cette culture s’exprime aussi au travers des Moaïs, ces géantes statues de pierre qui entourent l’île. En vous promenant sur les différents sentiers, vous observez plusieurs de ces 887 statues. Leur taille, entre 4 et 8 mètres, et leur forme sont impressionnantes. Ces statues peuvent en effet peser jusqu’à 80 tonnes ! À l’origine, elles symbolisaient la communication des chefs de tribus avec les dieux. Vous pourrez constater que leur aura sacrée flotte toujours dans l’air…
D’ailleurs, le mystère entoure toujours leur déplacement sur l’île. Comment un peuple primitif a-t-il pu mener une telle entreprise ? Rapa Nui continue de donner du fil à retordre aux ethnologues et archéologues.

IDP-C-211

Le culte de l’homme oiseau

À la fin du XVIIème siècle, un nouvel ordre politique s’impose sur Rapa Nui. Alors que les moaï sont jetés à bas de leur ahu (plateformes cérémonielles sur lesquelles reposent les statues), le rite annuel de l’homme oiseau s’installe dans les tribus. Selon la légende, Make Make, une divinité à corps humain et tête de sterne aurait amené un œuf sur l’île. Chaque année, lors d’une compétition, les chefs des tribus s’affrontent afin de rapporter l’œuf sans le briser depuis l’îlot Moto Nui. Le premier à y parvenir est adoubé et devient homme oiseau. Il peut alors siéger aux côtés du roi pendant un an. Aujourd’hui, les grottes aux alentours du site d’Ana Kai Tangata contiennent des peintures rupestres, vestige du culte de l’homme-oiseau.

Les plus beaux sites de l’île

De nombreuses excursions vous permettent de découvrir l’île et tenter d’en percer les secrets. Entre paysages escarpées, grottes aux peintures rupestres et nature luxuriante, le photographe qui sommeille en vous s’en donne à cœur joie.

IDP-C-531

Parmi les visites incontournables :
– le complexe Tahai : un ensemble de trois autels restaurés, avec des vestiges de maisons-bateaux et un embarcadère prévu pour les canoës.
– la visite des centres cérémoniels. De l’Ahu Akivi à l’Ahu Tongariki, le plus grand de l’île, vous partez à la rencontre des fameux Moaï.
– Le Rano Kanu, le plus important des 70 volcans recensés sur l’île, avec un cratère de 1.600 mètres de diamètre !
– Le Musée anthropologique P. Sebastián Englert, riche témoignage de la culture rapanui.

Plus d’infos : http://www.chile-excepcion.com/regions-chili/ile-de-paques

Publicités

2 réflexions sur “[Article Invité] Île de Pâques, un paradis sur terre

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s