Le Lac de Garde

Le lac de Garde, situé à mi-chemin entre Milan et Venise est une halte qui ne vous laissera pas de marbre. Trois grandes régions se le partagent, la Vénétie, la Lombardie et le Trentino-Alto-Adige. En plein cœur des Alpes italiennes, c’est aussi la plus grande de la botte puisque sa superficie est d’environ 369 km². Pour tenter d’être le plus exact possible voici les mensurations de ce lac :

– longueur maximale : 51,6 km

– largeur maximale : 17,2 km

– périmètre : 158,4 km

– profondeur maximale : 346 m

– altitude du plan d’eau : 65 m au-dessus du niveau de la mer.

Comment y arriver

Depuis Padoue, le plus simple était de rejoindre Peschiera del Garda en train, en changeant à Vérone. Cependant, pour rejoindre les villages les plus reculés en montagne il est préférable d’avoir une voiture.

Un petit tour depuis Peschiera del Garda

Photo078

Lire la suite

En route pour la Vénétie : arrêt sur Padova

Comme je vous le disais précédemment, la République de Venise s’est étendue à toute la Vénétie et ça a permis à certaines villes de bénéficier de toute l’architecture de la capitale vénitienne.

Je vous propose ici de vous promener, dans une ville absolument divine, j’ai nommé la belle Padoue!

Très peu connue (sauf pour son saint, Saint Antoine), elle regorge pourtant de belles merveilles. Pourtant, on vous déconseille d’y aller pendant les mois de Juillet et Août, pour deux raisons : la chaleur et l’absence de son atmosphère si particulière.

Mais de septembre à juin, et notamment le mercredi soir, vous n’en croirez pas vos yeux !! Je vous laisse donc aller in Piazza (le mercredi soir et donc) pour y admirer la vie frénétique de Padoue, avec un Spritz (3 doses de Prosecco, 2 doses d’Aperol et 1 dose d’eau pétillante) à la main et des tramezzini de toutes sortes (essayez porchetta avec de la courgette ou des aubergines grillées…)

Un peu d'histoire

Comme beaucoup de villes italiennes, il faut remonter à l’empire romain pour y apercevoir les premiers traits de son histoire. Elle fut l’alliée fidèle de Rome pendant plusieurs siècles avant d’être attaquée par les Huns, où elle passa de mains en mains jusqu’aux Lombards.

C’est également à ce moment là que fut fondée son Université, l’une des plus anciennes d’Europe (juste après celle de Bologne), en 1222. De grands noms fréquentèrent ces bancs donc Copernic et Galilée (qui eut même sa chaire).

Elle subit de nombreuses dominations, dont françaises, vénitiennes et autrichiennes. Durant cette période, son industrialisation commença, et par la suite, Padoue fut l’une des villes les plus fascistes du Nord de l’Italie (plus de 300.000 personnes assistèrent à l’un des discours de Mussolini).

Aujourd’hui, Padoue est capitale de sa province, et ville de Vénétie. Une ville à vivre !!!

C'est parti (mon k*k*)

IMG_1955

– Voici la Mairie en premier plan, et le Caffè Pedrocchi en arrière plan. La Mairie occupe une partie du Palazzo della Ragione. –

Lire la suite

En route pour la Vénétie : Venise…

Venise est pour moi une ville de coeur et une ville qui mérite d’être traitée à la hauteur de son architecture et de son histoire!

Attention, Venise n’est pas que la ville des amoureux ! Même si elle inspire le romantisme et qu’elle est la maison de Giacomo Casanova, grand séducteur mais aussi grand intellectuel et écrivain, c’est la ville italienne la plus mystérieuse qui soit.

Ne vous détrompez pas, Venezia est une œuvre d’art !

Arriver à Venise :

  • Par avion, quelques compagnies offrent des vols réguliers. Il y a des navettes qui relient l’aéroport à la ville si Venise est votre lieu de séjour. Des navettes desservent également les grandes villes de Vénétie. Pensez aussi à l’aéroport de Treviso qui est notamment desservi par Ryanair. Il y a des liaisons pour rejoindre Venise.
  • Par le train, à Venezia Santa Lucia. Si vous arrivez de Paris et que vous souhaitez y arriver tout en romantisme, prenez le train historique de l’Orient-Express qui relie ces deux villes en passant par l’Autriche. Comptez 18 heures de trajet et des souvenirs pour le restant de vos jours. La gare de Venise est à l’entrée de la ville, et en sortie de gare, prenez le vaporetto qui vous amènera sur votre lieu de villégiature ou laissez-vous tenter par le taxi ! Les plus courageux, iront à pied. Attention Venise est une succession de ponts et de marches, et avec les valises ce n’est peut-être pas la meilleure idée !
  • En voiture. Il existe des parkings à l’entrée de Venise. Mais ces parkings sont chers, même si très bien gardés! Pas de risque de vols. On y laisse les clés de voiture pour que les voituriers puissent y garer toutes les voitures. Pas de panique, il n’y pas de vols !!

Où dormir : Alors là vous me posez une colle. J’ai pour habitude de ne pas résider à Venise lors de mes séjours, je préfère me rendre à Padoue, pour profiter de prix plus attrayants et revenir sur les traces de mes souvenirs et ancêtres! Tout ce que je peux vous conseiller, c’est de regarder les commentaires sur internet, pour bien tomber. J’ai entendu dire que quelques hôtels sur le Lido étaient sympas.

Un des plus beaux hôtels de Venise se prénomme Le Danieli. Si vous êtes hors budget, n’hésitez pas à rentrer même pour n’admirer que les décors.

Il y a pléthore de choses à visiter à Venise, voici une petite liste d’évènements ou de trucs à absolument faire selon nous!

Quelques idées pour découvrir Venise et l’adorer

1 – Prendre le vaporetto et admirer les palais du Canal Grande. Outre son trafic de bateaux très important, et étant l’artère principale de la ville, le Canal Grande regorge de palais plus beaux les uns que les autres. Anciennes demeures ducales ou commerciales, ne pas perdre une miette en sera difficile, mais rien n’en vaut plus le détour !

v1

Lire la suite